Boissons énergisantes

Red bull, Monster, Kong Strong, Burn, Golden Power, … sont des boissons qui prétendent donner un regain d’énergie pour faire du sport, étudier, travailler ou prolonger la fête. Elles comportent cependant certains risques pour la santé. Plus de conseils et d’outils pour une consommation raisonnable.

LES BOISSONS ENERGISANTES OU ENERGY DRINKS

Les boissons énergisantes, également appelées energy drinks, contiennent principalement de l’eau, du sucre, de la caféine synthétique ou de source naturelle (plantes), des acides aminés et des vitamines.

Elles sont présentées comme des boissons naturelles et bonnes pour la santé : elles stimuleraient le cerveau et le corps, augmenteraient la vigilance intellectuelle, combattraient la fatigue et amélioreraient l’endurance physique.

Très appréciées des adolescents, des étudiants et des adultes pour leur goût particulièrement sucré, elles ont aussi un réel succès dans le cadre festif, en soirées ou en discothèques.

Les consommateurs recherchent dans cette boisson une excitation, une façon de prolonger leur état de veille pour s’amuser jusqu’au bout de la nuit. Un usage qui répond à un besoin de maximaliser la fête au mépris de l’état de fatigue et des signaux d’alertes du corps (déshydratation, surchauffe, problèmes cardiaques, etc.)

LES RISQUES

Les effets sur la santé seraient principalement liés à une consommation excessive et à leur teneur élevée en caféine et en acidité.

Consommée à des doses élevées ou concentrées, la caféine provoque de nombreux effets indésirables :

  • Effets sur le système nerveux central : perte de sommeil, irritabilité, anxiété, maux de tête, troubles de la mémoire, sautes d’humeur, nervosité…
  • Effets sur le système cardiovasculaire : accélération du rythme cardiaque, augmentation de la pression artérielle, risque potentiel d’arythmie… Il faut aussi noter que le risque augmente lors de l’activité physique (lorsque l’on danse, fait du sport, …)
  • Effets sur le système respiratoire : broncho-dilatation
  • Effets sur le système digestif : digestion difficile, diarrhées, vomissements.
  • Effets sur le système rénal : effet diurétique qui peut conduire à une déshydratation.
  • Effets sur le fœtus : risque de fausse couche, avortement spontané.

La caféine contenue dans ces boissons peut entrainer une dépendance. L’arrêt de consommation de ces boissons peut également comporter des effets secondaires tels que maux de tête, irritabilité, nervosité, anxiété et somnolence.

Le sucre contenu dans les boissons énergisantes ainsi que le taux d’acidité élevé engendrent également leur lot de conséquences négatives sur la santé :

  • Prise de poids voire obésité pouvant entraîner des risques cardio-vasculaires, du diabète
  • Effets sur la santé bucco-dentaire : érosion des dents et augmentation du risque de caries dentaires.

Dans le milieu festif, les consommateurs mélangent fréquemment boissons énergisantes et alcool.

Or, ce comportement n’est pas sans risque :

  •  Les sensations d’alcoolisation sont réduites par la caféine, exposant le buveur à une consommation d’alcool non contrôlée et à de plus grands risques : coma éthylique, accidents de la route, blessures
  •   Paradoxalement, l’alcool atténue aussi les effets de la caféine. Les sensations sont alors moins perçues, ce qui pousse à consommer davantage de boissons énergisantes avec tous les risques qui y sont associés ;
  •   L’association d’alcool et de boissons énergisantes accentue la déshydratation. Celle-ci pouvant amener à des troubles comportementaux (agitation, irritabilité, agressivité, perte de contrôle…) et cardiaques ;
  •   Le corps élimine la caféine plus rapidement que l’alcool et une montée d’ivresse soudaine et importante peut apparaitre ;
  •  La consommation de ce mélange est également associée au binge drinking, à des épisodes d’ivresse hebdomadaires récurrents et à la survenue ultérieure d’une dépendance à l’alcool.

CE QUE DIT LA LOI

La dénomination « boissons énergisantes ou energy drinks » est un terme marketing qui n’a pas de définition sur le plan réglementaire.

En Belgique, aucune mesure d’interdiction de vente aux mineurs n’est prévue à l’heure actuelle. Cependant, il existe un code volontaire dans le secteur du commerce agroalimentaire déconseillant la vente des boissons énergisantes aux moins de 12 ans.

Au niveau européen, pour limiter la surconsommation de caféine, un règlement impose qu’un avertissement soit inscrit sur toutes les boissons contenant un taux de caféine supérieur à 150 mg/l. À titre d’exemple, une cannette de 250 ml de Red Bull contient 80 mg de caféine, c’est-à-dire 320 mg/l. On peut donc y lire : « Teneur élevée en caféine, déconseillé aux enfants et aux femmes enceintes ou allaitantes. À consommer avec modération ».

    Etiam magna arcu, ullamcorper ut pulvinar et, ornare sit amet ligula. Aliquam vitae bibendum lorem. Cras id dui lectus. Pellentesque nec felis tristique urna lacinia sollicitudin ac ac ex. Maecenas mattis faucibus condimentum. Curabitur imperdiet felis at est posuere bibendum. Sed quis nulla tellus.

    ADDRESS

    63739 street lorem ipsum City, Country

    PHONE

    +12 (0) 345 678 9

    EMAIL

    info@company.com